New-York, la grosse pomme ! Vous avez déjà rêvé de vivre ici ou d'apercevoir la statue de la Liberté ?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

(Jay'&Kieran) Hey but wait, we are of the same family?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Invité
Invité
MessageSujet: (Jay'&Kieran) Hey but wait, we are of the same family? Mar 14 Juil - 14:09


Hey but wait, we are of the same family?
La mort. Encore une fois, je la vivais. Ma "grand-mère" était morte. Aujourd'hui avait lieu son enterrement. Je me souviens d'elle, je la voyais un peu comme folle. Elle adorait me pincer les joues et me décoiffer, elle m'a souvent proposé du chocolat chaud et des gâteaux. Ouais, c'était le mamie cliché, mais à laquelle on s'attache. Elle était gentille, hein. Juste qu'elle abusait des petits gâteaux, toutes les cinq minutes, elle m'en re proposais. Elle m'aimait bien, et, d'un côté, je l'aimais bien. Mamie faisait partie de ma famille, après tout. Elle avait juste du mal avec mon prénom aussi, elle ne m'a pratiquement jamais appelé ''Kieran", elle avait toute sorte de surnoms à me donner. Mamie adorait le skate, par contre. Elle riait quand elle voyait que j'en faisais. Un jour, elle a voulu essayer... J'ai dit que je voulais un gâteau pour lui retirer cette idée de la tête immédiatement. Mais je lui disais beaucoup de choses, aussi. Elle était au courant pour 'la brune', Jennalyn. C'était une des rares personnes à savoir que je l'aimais bien, juste que je l'aimais bien. En réalité, j'étais complètement fou de cette brune.

"Kieran, tu es prêt ? On doit y aller."
"J'arrive tout de suite !"

Je soupirais et replaçais mon nœud papillon correctement. Je ne savais pas serrer les cravates alors j'avais dit que je mettrais un nœud papillon. Peut-être que ça allait faire cloche mais au moins, je n'étais pas sans rien ou avec une cravate mal serrée. J'avais respecté le code couleur, le noir, autrement dit. Elle n'aimait pas cette couleur. J'avais beau dire que je la voyais comme folle, on se disait à peu près tout. On connaissait beaucoup de choses sur l'autre, en gros. Je me regardais dans la glace avant de murmurer ''allez, c'est parti... Yay." Je me retournais avant de rejoindre mes parents en bas. Ils m'annoncèrent qu'on y allait en voiture. Hors de question. J'avais peur des voitures, je ne me reverrais plus jamais dedans. La dernière fois que je suis monté dans une voiture, mes parents sont morts. C'était il y a huit ans. Et la voiture ne me manque pas du tout. Seulement là, j'étais forcé. On allait être en retard et je ne pouvais rouler en skate dans une tenue pareil. Avec énormément d'appréhension et d'hésitation, je hochais la tête. C'était pour ma défunte grand-mère que je le faisais. Je montais donc dans la voiture, m'attachais, et attrapais la poignée, je fermais aussi les yeux. Je ne pouvais vraiment pas le faire. Quand on fut arrivé, je sortis immédiatement de la voiture, heureux d'être toujours en vie ainsi que mes parents. Il y avait plein de monde, j'en avais vu certain à des fêtes et les autres, je ne les connaissais pas. Ou que par noms. On se rendait dans la salle où le prêtre allait dire ses prières et où nous devrons fermer les yeux, enfin, vous voyez le truc quoi. Mais avant, ma mère et mon père avaient décidé de saluer quelques personnes. C'était par famille, je suppose. Deux parents et quelques gosses. Alors que mes parents continuèrent à dire bonjour, je regardais autour de nous, voir si quelques visages m'étaient familiers, des cousins ou des cousines. Je m'arrêtais net sur une personne en particulier. Jayson. Un ami à moi. Je ne comprenais, pourquoi était-il là ? Enfin, on ne m'avait jamais dit qu'un Jayson était dans la famille et... Bordel. On devait se rendre dans la grande salle, résultat ? Je n'ai pas pu lui demander. C'était bien lui, j'en étais sûr. Je partis m'asseoir, accompagné de mes parents. Je ne sais pas s'il m'avait vu ou non mais en tout cas, il était bel et bien présent à l'enterrement de ma grand-mère. Une fois les prières et tout le reste fait, on dus sortir de la salle pour enterrer 'mamie'. Ma mère m'avait retenu, je ne pue donc pas lui demander. Super... Tellement j'étais intrigué, je n'ai pas fait attention aux paroles des autres, ce qu'ils disaient sur ma grand-mère adoptive. Juste à un moment quand ma mère m'a bousculé pour que j'aille lui mettre un objet ou un mot sur sa tombe. Je m'avançais, cherchant mon ami du regard, mais je ne le voyais pas. Je déposais une boîte de biscuit sur la tombe de ma grand-mère ainsi qu'un mot.

"Comme ça, tu proposerais des biscuits aux vers, mamie ! Ils sont gourmands."

Et je souriais, un sourire qui se faisait assez triste. Je me remis à ma place, faisant plus attention au dernier moment, ce dernier moment avec elle. À la fin, tout le monde pleurait, même mes parents. J'en ai profité pour chercher Jay'. Et je l'ai trouvé, heureusement.

"Jay ? Qu'est-ce que tu fais ici ?"

Pas de bonjour, ni de comment tu vas. On était à un enterrement, il n'allait pas me dire ''Je pète la forme'', puis, je voulais savoir le pourquoi du comment il était ici, à cet enterrement. Ca pouvait être une de ses occupations, s'incruster aux enterrements d'inconnus. Ouais non, je m'égarais. Mais, je ne voyais pas d'autre solution, on le saurait si on faisait partie de la même famille.

W.B

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
MessageSujet: Re: (Jay'&Kieran) Hey but wait, we are of the same family? Mer 15 Juil - 15:19



Cela faisait quelques jours que tu avais appris le décès d’un membre de ta famille, tu venais de terminer ta radio que ta mère t’avais téléphoné pour t’annoncer la triste nouvelle. Heureusement que l’un de tes collègues était là pour te retenir parce que tu avais senti tes jambes tremblées et sans son intervention, tu aurais sans doute fini par terre. La radio t’avait donné quelques jours de congés mais tu avais refusé de les prendre. Il fallait que tu te changes les idées et le meilleur moyen pour toi d’y arriver, c’était de te jeter dans le travail. Cela t’évitait de ruminer des souvenirs qui te serraient le cœur. Par chance, tes collègues se montraient compréhensifs et ne te posaient guère la question : es ce que ça va ? Ou bien tu as une tête horrible ce matin ? Parce que tu n’avais pas pu dormir de la nuit, les souvenirs remontant à la surface. C’était lorsqu’on perdait une personne qu’on se rendait compte à quel point, celle-ci avait compte pour nous. Tu n’allais guère la voir et maintenant que tu savais que tu ne la reverrais plus jamais, tu ne pouvais t’empêcher de regretter ce choix. Tu aurais du plus profité de sa présence avant qu’il ne soit trop tard.

Aujourd’hui, c’était la date de l’enterrement et on pouvait clairement entendre dans le son de ta voix, de légers tremblements. Tu avais insisté pour travailler même ce jour-là mais tu n’intervenais qu’à certains moments, laissant le plus souvent la parole à ton équipe. Puis, tes auditeurs étaient au courant de ce qui se passait dans ta vie privée. Tu leur confiais tout enfin presque, il y avait des sujets qu’on ne pouvait guère aborder à l’antenne. Tu te laissas tomber sur le dossier de la chaise, t’étirant légèrement alors qu’on clôturait ton émission. C’était fini, tu allais devoir rentrer pour te préparer. Tu sentis ta gorge se serrer lorsque certains membres de ton équipe te prirent dans leur bras pour te manifester leur soutien. Tu ne regrettais nullement ce choix de métier, tu avais pu y rencontrer des personnes fantastiques ainsi qu’une deuxième famille. Tu leur fis un signe de bras puis grimpas dans le taxi que ton assistant avait appelé avant. Rentrant chez toi, ta mère était assise dans le canapé et tu te dirigeas vers elle, posant ta main sur son épaule. J’ai mis ton costume sur ton lit, tout est prêt. Tu secouas la tête et te dirigea vers ta chambre où tes affaires t’attendaient. Tu soupiras alors que tu retirais tes habits du matin, l’avantage d’être à la radio, c’est que tu n’avais pas besoin d’être sur ton trente-un. Personne hormis tes collègues ne voyait comme tu étais habillé. Te retrouvant en caleçon, tu commenças à enfiler ton costume. Tu ne pus t’empêcher de grimacer, tu avais l’impression de ressembler à un pingouin dans cet accoutrement.

Un nouveau soupir sortit de ta bouche alors que tu essayais d’enfiler cette cravate, tu allais finir par la jeter par la fenêtre. Pourquoi diable ta mère te forçait à en mettre une ? M’aaaaaaaaaaaaaan j’ai besoin d’aide, tu peux venir ? Déjà que tu avais les nerfs à fleurs de peau, une cravate avait décidé de se rendre la vie dure. Tu n’étais pas quelqu’un qui montrait ce qu’il ressentait, et encore moins de pleurer devant une personne. Tu entendis ta mère monter les marches puis apparaître à ta porte de chambre. Avec un sourire triste sur les lèvres, elle te noua correctement ta cravate puis te serra dans ses bras. Tu avais beau avoir vingt-un ans, elle te considérait encore comme son petit bébé. Tu t’écartas avec un sourire puis mis tes chaussures noires. Tu te souvenais même pas que tu en avais des comme ça. L’heure de l’enterrement approchait et tu te rendis au cimetière avec tes parents. Tu restas dans ton coin, regardant les différentes personnes présentes au son de la voix du prête. Tu avais comme une boule à la gorge quand tu vis le cercueil arrivé, fermant doucement les yeux. Le temps te sembla long, ta main posée dans le dos de ta mère en pleurs, tu espérais que cela se termine vite. Ta mère te remercia du regard puis se dirigea vers –sans doute-  des membres de la famille et tu sursautas au son d’une voix que tu reconnaissais. Kieran ? Bizarrement, tu aurais pu lui poser la même question. Tu te contentas de secouer les épaules avant d’y répondre. Je pense que ça me paraît logique, je suis venu assister à un enterrement et toi ? Tu fronçais les sourcils, que venait faire Kieran à l’enterrement de sa grand-mère.



Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
MessageSujet: Re: (Jay'&Kieran) Hey but wait, we are of the same family? Sam 1 Aoû - 18:13

Hey but wait, we are of the same family?

Kieran et Jayson


Je ne rêvais pas, Jay était bien à l'enterrement de ma grand-mère. Il fut aussi surpris que moi vu son air. Enfin, c'est bizarre. À moins que son occupation, c'est de venir aux enterrements d'inconnus... Ou peut-être que ma grand-mère n'était pas une inconnue, mais une amie, une connaissance ou une personne faisant partie de sa famille aussi. Ce qui voudrait dire que nous ne sommes pas juste des potes, non, on est des potes et on fait partie de la même famille. Ce qui, en somme, serait énorme. Non seulement parce que Jay est super cool, mais en plus de ça, on s'entend très bien. Mais je me trompe peut-être. Ouais, peut-être que c'est juste un ami de la famille, en fait. Un simple ami et non pas un cousin, un frère, un neveu et j'en passe. Oui, c'est moi, Kieran. Je lui demande ce qu'il fait ici et la réponse qu'il me donne est bête, mais ma question l'était aussi. Il n'était pas venu pour je-ne-sais-quoi. Normalement, on s'habille et vient ici pour les enterrements et pas pour les fêtes. Surtout pas à cette heure-ci, mais, encore une fois, je m'éloigne du sujet le plus important. Lui, à l'enterrement de ma défunte grand-mère. Ouais, c'est vrai, qu'est-ce que tu viendrais faire d'autre ici. Je lève les yeux au ciel. J'aurais dû lui demander ce qu'il faisait à l'enterrement de ma grand-mère, être plus précis, quoi. Je reposais mon regard sur le brun. J'étais encore mal, tout ça, ça venait de se finir, c'était normal que je me sente mal et bizarre, entre autres. Je n'allais pas bien, en gros. Personne ici n'allait bien. Ni mes parents, ni les autres parents, ni les oncles, ni les tantes. Personne. Tout le monde tenait à elle et c'était normal, elle était attachante comme femme, marrante aussi. Enfin bref, une superbe grand-mère. Seulement, elle était partie. Dans un monde meilleur, apparemment. Comme mes vrais parents. Qui sait, elle pourra faire connaissance avec. Ou pas. Ce n'est même pas sûr qu'on sache parler là-haut et faut même voir s'il y a un "là-haut" mais voilà, elle était dans un monde meilleur, loin de nous, et peut-être même loin de "là-haut" Je me suis mal exprimé. Tu fais quoi à l'enterrement de ma grand-mère ? La situation était bizarre. Trop bizarre. Mamie, elle devait bien en rire, d'ailleurs.

codage by miss emi

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: (Jay'&Kieran) Hey but wait, we are of the same family?

Revenir en haut Aller en bas
(Jay'&Kieran) Hey but wait, we are of the same family?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Petit débourrage de Kieran !
» KIERAN et SUNSHINE, en Suisse
» Petit souci avec Kieran !
» Des nouvelles de Kieran
» [Punto an 01] message WAIT sur autoradio

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dream New York :: 
Archives
 :: Rps
-